Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Alexandre Dumas, Agence immobilière PARIS 75020

L'actualité de CENTURY 21 Alexandre Dumas

BelleVille

Publiée le 12/02/2011

Avant de s'appeler BelleVille, le village s'appelait Savies, c'était une demeure rurale du roi. Ces terres ont été transmises aux organismes religieux pour qu'elles puissent nourrir leurs fidèles.

Au XIIème siècle, le village de Poitonville voit le jour (par la suite il se voit intégrer dans le quartier de BelleVille). A l'époque Poitronville avait comme avantage ses prairies, ses vignes, mais surtout ses sources qui permet à Paris de subvenir à ses besoins.

Le nom de BelleVille n'apparaît qu'au XVème Siècle et réuni BelleVille et Pointronville.

Dans ce village ont y cultivait l'orge, l'avoine, le seigle, mais aussi les choux et les fraises. La qualité de ses produits fait la réputation de ses terres. Grâce à l'essor de l'activité, de nombreux métiers liés au monde agricole voient le jour.

En 1728 Louis XV publie une ordonnance qui autorise les bourgeois de Paris de faire construire en proche banlieue (Paris a cette époque s'arrêtait au niveau du 10ème arrondissement). BelleVille devient de plus en plus résidentiel et bourgeois. En 1730 la route reliant BelleVille à Paris fit paver par conséquent l'accès est facilité. A partir de là les Parisiens plus modestes, s'y installèrent de plus la carrière des Buttes-Chaumont bat de son plein et entraîne par conséquent l'augmentation de la population ouvrière.

Avec cette nouvelle population au XVIIIème siècle le village voit l'émergence de nombreuses guinguettes et de cabarets, dans le quartier de la Courtille, qui devient un lieu dynamique et populaire.

Les autorités civiles et religieuses tentent de fermer ces guinguettes et cabarets, BelleVille se révolte et cette contestation s'amplifie avec la création de l'enceinte des fermiers généraux en 1785 (son but était que les marchandises agricoles et le vin ne puissent plus pénétrer dans Paris sans payer la taxe agricole, il mesurait plus de 4 mètres de haut). Ce mur coupait le quartier de la Courtille en deux ce qui a contraint une grande partie des cabaretiers de payer la taxes sur le vin.

Après la révolution française, BelleVille s'industrialise pour produire des boutons, des allumettes,... Entre 1835 et 1845 la population BelleVilloise passe de 8000 à 35000 habitants.

En 1860 le Village de BelleVille se voit intégré à Paris.

 

Venez consulter notre site facebook en cliquant sur le lien:  http://www.facebook.com/home.php#!/century21.dumas.immobilier.paris20

Notre actualité